ico

Exposition 2016 : "Les invendus"

Vous êtes ici : Accueil » Culture » Musée le Carroi » Exposition 2016 : « Les invendus »
bloc-invendus-web

Bob Benamou, 1986, 101.6*101.6 – Peinture polymère synthétique et sérigraphie sur toile – © Crédit photo : Andy Warhol Foundation

« Les Invendus »
Œuvres méconnues d’artistes très connus
A Chinon (37)

Le musée – Le Carroi et la ville de Chinon consacrent une exposition à la collection d’Albert Benamou

Au musée le Carroi et à la galerie contemporaine de l’hôtel de ville de Chinon
Du 30 avril au 13 novembre 2016
Le vernissage a eu lieu le 30 avril à 17h à la galerie et à 18h30 au musée, en présence d’Albert Benamou et de plusieurs artistes.

 

Quelques photos du musée le Carroi et de la galerie de l’hôtel de ville

 

 

PRÉSENTATION DE L'EXPOSITION

Il ne faut pas se fier aux apparences. Telle pourrait être la leçon de la ville médiévale de Chinon et de la communauté de communes Chinon, Loire et Vienne qui signent ici une programmation artistique résolument audacieuse ! Née de la rencontre entre Albert Benamou, galeriste et collectionneur éclairé et de Cindy Daguenet la commissaire des expositions d’art contemporain du musée le Carroi, l’idée d’une exposition d’œuvres signées par les plus grands artistes, que le public et les collectionneurs ont en leur temps boudées,  a germé dans la tête de ces deux passionnés d’art !

Tous ont marqué l’histoire de l’art de la fin du XIXème siècle à aujourd’hui !

Warhol, Ben, César, Topor, Lebel, Klein, Nam June Paik, Spoerri, Tetsumi Kudo, Buren, Serge Oldenburg, Mosset, Hubaut…mais QUI connaît les sculptures de l’actrice Sarah Bernhardt ou encore l’œuvre picturale du compositeur John Cage ou même les expansions de César et non pas ses compressions si célèbres ?

Nommée « Les Invendus », l’exposition présente 60 œuvres méconnues de 35 majeurs mêlant musique, traces, bribes de happenings décapants et œuvres originales : peintures, sculptures, installations, collages, assemblages, affiches.

La communauté de communes de Chinon, Vienne et Loire et de la ville de Chinon invitent les géants de l’art au pays du géant Gargantua et affichent ainsi leur volonté de faire découvrir au plus grand nombre les artistes internationaux contemporains les plus célèbres par le prisme de leurs œuvres…méconnues !

Un partage sans concession venu tout droit de la générosité du galeriste Albert Benamou.

PRÉSENTATION DES ŒUVRES AU MUSÉE

Les artistes au musée le Carroi

Nam June Paik, Kimiko Yoshida, Almagul Menlibayeva, Li Hongbo, Andy Warhol, Roland Topor, Jean-Jacques Lebel, Zush, Pierre Molinier, Vlad Monroe, Auguste Rodin, Sarah Bernhardt, Choi Xooang, William Wegman, George-Frederic Watts, George-Antoine Rochegrosse, Antoine-Louis Barye.

« Sister » de Nam June Paik (vitrine)

L’œuvre « Sister » est composée d’un assemblage de boitiers de télévisions des années 40/50 dont l’empilement forme la représentation d’un robot. Des téléviseurs diffusent des images déformées, colorées, abstraites ou réelles avec une vitesse de diffusion obsédante. Installée dans la vitrine du musée face à la rue et aux piétons, elle interpelle et fascine par ses vieux boitiers de télévision et par les images diffusées. Comme dans les années 50, elle rappelle l’époque de l’apparition de la télévision où les gens se rassemblaient  devant les vitrines des magasins d’électroménager pour voir les premières images ! Cette œuvre  mythique de l’artiste international Nam June Paik, date de 1989. Inventeur de l’art vidéo à la fin des années 50, l’artiste célébré depuis plusieurs décennies dans les plus grands musées du monde, est une véritable idole pour les coréens. L’œuvre « Sister » a fait partie d’un grand ensemble réalisé en France en 1989 à l’occasion de la célébration du bicentenaire de la révolution française au musée d’art moderne de la ville de Paris. Cette grande installation était concomitante à l’exposition présentée à la galerie du Génie chez Albert Benamou.

« Parure et motif » (salle n°1)

Les œuvres de la collection d’Albert Benamou présentées dans cette salle ont été soigneusement choisies pour faire écho au trésor du musée le Carroi, la Chape Saint-Mexme (classée monument historique). Ce vêtement somptueux du XIIème siècle, tissé de fils de soie et d’or, est à l’origine un tapis de selle aux motifs orientalistes qui aurait été rapporté par Aliénor d’Aquitaine de la route de la soie et offerte au chanoine de Chinon. Retaillée en vêtement liturgique, elle représente des léopards aux griffes puissantes, des rapaces leurs piquant le dos, et symbolise à elle seule le pouvoir, la solennité de celui qui la porte avec l’inscription coufique « bonheur en son possesseur ». Dans cette première salle sont exposées des œuvres contemporaines sur le thème du motif, de la parure, du Moyen-Orient et du Levant : Kimiko Yoshida (Japon), Almagul Menlibayeva (Kazakhstan) et un artiste chinois Li Hongbo avec ses drôles de vases. Ces œuvres entrent en dialogue avec ce vêtement ancien. La parure et le motif comme symbole social et culturel s’expriment ici pleinement.

« Portraits » (salle n°2)

Un peu comme dans une galerie de château qui présente ses ancêtres illustres, le musée met en scène dans une deuxième salle, une galerie de portraits effectués par des artistes contemporains. On peut y découvrir entre autres, deux portraits de Bob Benamou signés Andy Warhol ou encore un travestissement criant de vérité de l’artiste russe Vlad Monroe qui jette la confusion en se mettant en scène dans la peau de personnalités politiques ou de célébrités de l’industrie du cinéma. Ses autoportraits en « quelqu’un d’autre » sont la marque de fabrique de cet artiste particulier mort mystérieusement en 2013, à 44 ans. Il fixait souvent son dévolu sur des personnalités célèbres comme Marilyn Monroe à laquelle il va jusqu’à emprunter son nom ! Une vidéo présente l’étonnant travail de Vlad Monroe filmé dans son exercice préféré de composition d’un travestissement. Le choix des personnalités dans lesquelles l’artiste décidait de se représenter, n’étaient jamais anodins. Tous étaient marqués par un statut particulier représentant une forme de célébrité ou d’influence, voire de dictature. Son travail était aussi politique qu’esthétique. Les portraits allégoriques de Topor réalisés pour le Casonova de Fellini, ceux de Jean-Jacques Lebel, Carolee Schneemann, les photomontages de Pierre Molinier, et un ensemble exceptionnel d’une quinzaine de petites œuvres de Zuch viendront enrichir la thématique du portrait et ses variations.

La sculpture et le XIXème siècle ( salle n°3) :

Le parcours et l’expertise de Bob Benamou pour le XIXème siècle seront mis en avant dans cette salle au premier étage du musée où siègent de très belles sculptures appartenant à la collection permanente et quelques œuvres de cette période avec notamment le portrait de Rabelais peint par Eugène Delacroix en 1833. Cette salle offre ainsi un cadre idéal aux artistes classiques. Pour la première fois, les œuvres de l’actrice Sarah Bernhardt, d’Auguste Rodin, d’Antoine-Louis Barye prendront ici place. Elles seront mises en perspectives avec le travail d’un autre sculpteur contemporain : Choi Xooang et ses sculptures d’un réalisme étonnant. Côté peinture George-Frederic Watts et George-Antoine RochegrosseLa confrontation de ces deux collections permet de donner aux visiteurs un ensemble riche et varié autour de cet art à travers les siècles, ses modes de représentations, le choix des matériaux, les écoles stylistiques pour comprendre son évolution.

PRÉSENTATION DES ŒUVRES A LA GALERIE

Les artistes à la galerie de l’hôtel de ville : 

John Cage, Tetsumi Kudo, Nam June Paik, Ben Vautier, Serge Oldenburg, Charlotte Moorman, Carolee Schneemann, Robert Filliou, Charles Dreyfus, Joël Hubaut, Wolf Vostell, Erro, Bertrand Lavier, Jacques Villeglé, Daniel Spoerri, Yves Klein, Arman, Daniel Buren, Olivier Mosset, Bernar Venet, Marlène Mocquet, Pierrick Sorin, Philippe Perrin, Catherine Ikam, Steve Miller,…. 

L’art du XXème siècle est souvent pris comme le point de rupture le plus radical de l’Histoire de l’art. C’est certainement l’un des siècles les plus marquants dans l’évolution de nos modes de vie et de pensées. Il n’est donc pas étonnant que les artistes du siècle dernier aient suivi cette évolution où il est question de consommation, de nouvelles technologies, et de préoccupations liées à la politique et à la société. La réalité quotidienne et la société de consommation seront présentées dans l’exposition grâce aux œuvres des artistes du mouvement du Nouveau Réalisme avec une expansion de César, une poubelle d’Arman, un tableau piège très sociologique de Daniel Spoerri. Les œuvres préoccupantes de l’artiste japonais Tetsumi Kudo – qui a vécu le drame d’Hiroshima – nous feront face, avec l’homme en métamorphose de cette nouvelle société. L’épidémie comme sujet et comme contamination du trait et du dessin avec Joël Hubaut.

Le collage, technique artistique inventé au début du siècle par les artistes Dada, est à l’honneur dans l’exposition avec l’affichiste Jacques Villeglé et ses célèbres lacérations d’affiches. Son œuvre est accompagnée par celles des artistes Erro, Wolf Vostell, et Serge OldenburgLa machine et les nouvelles technologies avec Nam June Paik, Catherine IkamPierrick Sorin, Philippe Perrin et Steve Miller mettent en avant la place de ces nouvelles formes et techniques dans l’art du XXème siècle. Faire tomber les frontières entre l’art et la vie, tel est le projet pour être au plus près des préoccupations et d’une création qui participe à la pensée avec le mouvement Fluxus et ses plus célèbres représentants : John Cage, Nam June Paik, Carolee Schneemann, Charlotte Moorman, Robert Filliou, Serge Oldenburg, Ben VautierCharles Dreyfus et Tetsumi Kudo, …« Le poids de la peinture » œuvre de Bertrand Lavier vient ici introduire la peinture dans sa forme la plus abstraite et la plus radicale qui soit avec Daniel Buren, Olivier Mosset, et Bernar Venet.

L’exposition ne se présente pas sous forme de groupes d’œuvres célébrant certains mouvements artistiques comme Fluxus, le Nouveau Réalisme, et BMPT, mais tisse des liens entre des formes, des styles et des techniques pour une traversée non linéaire dans l’art des 60 dernières années. L’exposition est enrichie par de nombreuses archives photographiques, documents d’expositions, et vidéos. 

La musique y prend une place toute particulière puisque Albert Benamou fut à la fin des années 60 le manager de Soft Machine avec le grand Robert Wyatt et Daevid Allen qui formera par la suite le groupe plus radical Gong…Ce sont alors les balbutiements du mouvement psychédélique qui casse les codes pour sciemment confondre happening, improvisation et musique. De cette période créative, Albert Benamou nous livre des objets inédits comme des partitions, des affiches, et des disques rares. Son voyage dans le milieu cinématographique en tant qu’assistant et photographe de plateau pour Jean-Luc Godard mais surtout pour Jacques Rozier est également mis à l’honneur dans l’exposition avec quelques archives. 

Une trentaine d’œuvres et autant d’archives à ne pas manquer !

VISITES PÉDAGOGIQUES ET SCOLAIRES

Les classes de maternelle seront accueillies à la galerie de l’hôtel de ville ou au musée le Carroi les matinées du mardi, mercredi et jeudi, dans la mesure des places disponibles. L’accueil des classes pour le musée le Carroi se fera à l’entrée du musée, 44 rue Haute Saint-Maurice.

Les visites dureront 45 minutes en comptant le temps d’accueil des élèves.

Les classes du CP au CM2 seront accueillies les matinées du mardi, mercredi et jeudi, dans la mesure des places disponibles. Les visites dureront 1h30 et se dérouleront de la façon suivante : 30 minutes au musée Le Carroi et 30 minutes à la galerie de l’Hôtel de Ville avec un déplacement de 15 minutes entre les deux lieux. L’accueil des classes se fera à l’entrée du musée Le Carroi, 44 rue Haute Saint-Maurice. Prévoir 15 minutes pour l’accueil des élèves.

Merci d’indiquer votre présence à la pré-visite et d’inscrire vos classes auprès de Chloé Roussaffa, chargée de médiation au service culturel de Chinon : 

Mail : mediation.culture@ville-chinon.com

Tél. 02 47 93 04 92

2 LIEUX D'EXPOSITION

>> Musée le Carroi

23/09 au 13/11, du vendredi au dimanche de 14h à 18h
01/05 > 18/09, du mercredi au lundi de 14h30 à 18h30
44 rue Haute Saint-Maurice 37500 Chinon / Tél : 02 47 93 18 12 / musee-lecarroi@cc-cvl.fr
Tarif : 3€, gratuit pour les moins de 12 ans.
Pass 4€ pour 2 sites
 

>> Galerie contemporaine de l’hôtel de ville

30/04>30/06 et du 01/09>18/09, du mercredi au dimanche de 15h à 18h
01/07>31/08, du mercredi au lundi de 15h à 18h
Mairie – Place du général de Gaulle – 37500 Chinon / Tél : 02 47 93 04 92 / arts@ville-chinon.com
Tarif : 3€, gratuit pour les moins de 12 ans
Pass 4€ pour 2 sites

 

LE PROGRAMME CULTUREL AUTOUR DE L'EXPO

>> Jeudi 9 juin à partir de 20h30 au Café Français
Albert Benamou et la musique
Soirée Factory (Andy Warhol, The Velvet Underground & Nico) et
rock britannique psychédélique.
Entrée gratuite, consommations payantes.

Café Français
37 Place du Général de Gaulle, 37500 Chinon
Informations pratiques au 02 47 93 18 12

>> Jeudi  20 octobre à 20h30 au cinéma Le Rabelais à Chinon
Albert Benamou et le cinéma
Soirée Jacques Rozier (qui nous fera l’honneur de sa présence)
Dans sa jeunesse, Albert Benamou se consacre à la photographie, cette pratique le mène très rapidement vers le cinéma grâce à des collaborations avec Jean-Luc Godard et Jacques Rozier, cinéastes de la Nouvelle Vague. Il devient en effet le photographe de plateau de Jean-Luc Godard sur « Le petit soldat » en 1959. En 1962 sur le tournage d’ « Adieu Philippine » de Jacques Rozier, il sera également son assistant.
Entrée : 7€ et 4€50 pour les adhérents au cinéma, les étudiants, les demandeurs d’emploi / 31 Place du Général de Gaulle, 37500 Chinon
Informations pratiques : 02 47 93 96 18

>> Jeudi  22 septembre à 20h30 au musée le Carroi                              
Discussion autour du collectionneur et marchand d’art Ambroise Vollard
Histoire d’une collection et d’un collectionneur visionnaire. Et comment une des plus grandes collections d’art moderne du xxe siècle a été cachée pendant la première guerre mondiale dans un troglodyte à côté de Saumur.
Entrée 3€ et gratuit pour les – de 12 ans et les adhérents de la Société historique Chinon, Vienne et Loire.

 

LES ATELIERS PÉDAGOGIQUES AUTOUR DE L'EXPO

>> Mercredi 13 juillet de 10h à 12h
Atelier sculpture et modelage Rodin
Des pains de terre et de la pâte à sel seront les matériaux utilisés par les créateurs en herbe pour s’adonner à un atelier de sculpture classique. Une petite visite du musée s’impose pour une mise en bouche et pour revenir sur les fondamentaux avant l’atelier.

>> Mercredi 27 juillet de 10h à 12h
Atelier sculpture et modelage Spoerri
Matériaux de récupération seront demandés à chaque participant pour la réalisation de sculptures dans la lignée des artistes du mouvement du Nouveau Réalisme. Machines, compressions, accumulations sortiront de l’imaginaire des plus jeunes.

>> Mercredi 10 août de 10h à 12h
Atelier sculpture et modelage Christo
L’installation est une nouvelle forme de sculpture qui apparaît au milieu du XXe siècle. Du tissu, des cordes et des petites mains pour une installation qui va emballer le coeur de ville, grâce à l’empaquetage de la fontaine aux trois grâces devant l’hôtel de ville.

À partir de 4 ans
Tarif : 5€ (réservation conseillée car les places sont limitées)
Informations au 02 47 93 18 12

 

  •  Vidéo FRANCE 3 centre  : reportage à Chinon (par P.Ferret et C.Dudon)
    intervenantsCindy Daguenet, Commissaire de l’exposition « Les invendus », Albert Benamou galeriste et collectionneur


Les Invendus, une exposition exceptionnelle à Chinon

Cindy Daguenet est la commissaire de l’exposition

Exposition en partenariat avec la ville de Chinon >>> ville-chinon.com

logo_facebook