ico

Les puys du Chinonais

Vous êtes ici : Accueil » Page» Les puys du Chinonais

Les puys du Chinonais : Une nature méconnue

puys du chinonais

Le Chinonais est constitué d’un milieu naturel impressionnant tant par sa diversité que par sa qualité environnementale. Des paysages séculaires émerveillent le flâneur, la lumière y est souvent somptueuse. Forêt, rivières, bocage, plaines, marais, puys font de ce pays cher à Rabelais un espace attachant. Mais voilà, cette nature est fragile et si l’on n’y prête pas attention, sa destruction peut rapidement devenir irréversible.
Ces puys sont des buttes sablo-calcaires de plus de 80 mètres d’altitude.

Une richesse atypique

A l’instar du marais de Taligny, ces puys du Chinonais sont d’une richesse environnementale exceptionnelle. Ces 7 puys situés à Beaumont-en-Véron, Huismes et Chinon couvrent 127 hectares. Ils abritent une faune et une flore particulières dont un ensemble d’espèces des zones méditerranéennes où alternent pelouses sèches et anciennes cultures, boisements de chênes et de pins, mités par d’anciennes petites carrières de tuffeau, de moulins et d’habitats troglodytiques. Le Muséum national d’Histoire naturelle, conscient de cette richesse atypique, indique qu’  » il s’agit d’un des plus beaux ensembles de pelouses naturelles de la région, tant sur le plan floristique que paysager. Son intérêt écologique dépasse même probablement le cadre de la région Centre.  »
Le conseil départemental a défini une zone de préemption au titre de sa politique de préservation et de valorisation des espaces naturels sensibles : le Puy du Perrou et les Galippes sur la commune de Beaumont-en-Véron, le Puy Besnard et le Puy de la colline sur les communes de Chinon et Huismes.

Toute personne propriétaire dans ce secteur et susceptible de vendre des parcelles est invitée à contacter le conseil départemental au 02.47.70.85.75