ico

Le Syndicat des Bassins du Négron et du Saint-Mexme Vienne (SBNM)

Vous êtes ici : Accueil » Page» Le Syndicat des Bassins du Négron et du Saint-Mexme Vienne (SBNM)

Le Syndicat des Bassins du Négron et du Saint-Mexme Vienne aval et affluents (SBNM) a pour objet la gestion et la restauration des milieux aquatiques de son territoire de compétence pour atteindre le bon état écologique fixé par l’Europe.

Aussi, il informe et sensibilise aux enjeux de protection et de restauration des milieux aquatiques et de la qualité des ressources en eau et accompagne les élus, habitants, propriétaires et tout autre acteur dans les projets à valeur environnementale en lien avec la qualité des cours d’eau.

Le SBNM se compose de 27 membres délégués dont 1 président et 2 vice-présidents ainsi que d’un technicien de rivière et d’une secrétaire. Le syndicat travaille en appui avec les services de la communauté de communes Chinon Vienne et Loire : appui technique et administratif du responsable GEMAPI, aide logistique, …

Le territoire correspond aux affluents rive gauche et rive droite de la Vienne aval, soient 27 communes dont 11 se localisent dans le département de la Vienne et 19 en Indre-et-Loire.

Il est constitué de 3 masses d’eau « cours d’eau » (bassins versants), au sens de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau (DCE) :

  • Le Négron ;
  • Une partie de la Vienne aval ;
  • Le Saint-Mexme.

Cliquez sur l’image pour un aperçu de meilleure qualité.

Ce que ne fait pas le syndicat :

  • Trouver rapidement des solutions simples à des problèmes complexes ;
  • Accompagner des projets sans aucune valeur environnementale ;
  • Des travaux d’entretien des fossés (simples conseils) ;
  • Le syndicat ne dresse pas des procès-verbaux (ni les élus, ni les agents ne sont assermentés).

En route pour un contrat territorial 2021-2026 pour restaurer les cours d’eau et milieux aquatiques de notre territoire

Pourquoi un contrat Territorial ?

Le diagnostic réalisé en 2019 et 2020 dans le cadre de l’élaboration du contrat territorial porté par le SBNM a permis de mettre en évidence qu’aucun cours d’eau de notre territoire n’est en bon état écologique et qu’il faudra plusieurs programmes d’actions afin de rétablir leur qualité et leur bon fonctionnement.

De même, les besoins en eau sont aujourd’hui importants pour satisfaire tous les usages avec des problématiques de qualité et de quantité d’eau dont il faut tenir compte dans un contexte de changement climatique qui font évoluer les conditions de vie de tous.

Toutefois, le constat n’est pas entièrement sombre puisque le territoire possède un potentiel important en ressources en eau et milieux aquatiques avec de nombreuses zones remarquables : Marais de Taligny, vallée de la Vienne, bocage du Véron, zones Natura 2000, …

Aussi, afin de répondre aux nouvelles préoccupations environnementales, les collectivités du syndicat et de nombreux acteurs (partenaires techniques, financiers et état), sont aujourd’hui mobilisés pour améliorer cette situation.

Le prochain contrat territorial porté par le syndicat permettra de définir un programme d’actions sur 6 ans visant la restauration des milieux aquatiques ainsi que l’amélioration de la qualité et de la quantité de l’eau.

Des partenariats seront recherchés avec la profession agricole, les collectivités, les acteurs du territoire et des associations naturalistes pour déployer certaines actions pour lesquelles le syndicat n’est pas compétent.

Ce contrat ne saurait se faire sans l’accord des propriétaires riverains concernés par les projets de restauration des cours d’eau. Le contrat permettra de mobiliser les subventions nécessaires à sa mise en œuvre en sollicitant les partenaires financiers habituels : Agence de l’eau Loire-Bretagne, Régions Centre Val-de-Loire et Nouvelle-Aquitaine et Conseils départementaux d’Indre-et-Loire et de la Vienne.

Dans ce contexte particulier lié à la crise sanitaire, le syndicat et le technicien de rivière feront au mieux pour intégrer les riverains concernés par les projets dans le processus de construction.

Des travaux de restauration hydrauliques achevés en 2020 dans les Marais de Taligny.

Le marais de Taligny, Réserve Naturelle Régionale (RNR) et Espace naturel Sensible (ENS) est localisé sur la commune de la Roche-Clermault. Il constitue un milieu remarquable du territoire.

2020 était la dernière année de mise en œuvre d’un plan de gestion porté par le Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine et la Communauté de Communes Chinon Vienne et Loire, couvrant la période 2015-2020 auquel de nombreux partenaires techniques et financiers ont participé : SBNM, commune de la Roche-Clermault, CPIE de Seuilly, partenaires financiers et tous les membres du comité de pilotage.

Dans ce cadre, le syndicat en partenariat étroit avec la Communauté de Communes Chinon, Vienne et Loire a mené plusieurs opérations financées en totalité par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, la Région Centre Val de Loire, le Conseil Départemental d’Indre-et-Loire :

  • La création de mares (2019) favorables à la biodiversité aquatique ;
  • Des opérations d’étrépages de roselières (2019) afin de restaurer et développer des habitats remarquables ;
  • Des travaux d’entretien des cours d’eau afin de rétablir de bonnes conditions d’écoulements (2018-2020) ;
  • De nombreux travaux de restauration hydraulique : renaturation de cours d’eau, suppression d’un pont canal en 2019 et arasement d’un déversoir en 2020 pour un montant dépassant les 120 000 €.

La définition d’un nouveau plan de gestion sur la période 2022-2033 est en cours. Parmi ces futurs objectifs, un axe important concernera la mise en valeur du site auprès du grand public et scolaires par l’intermédiaire de la création d’un chemin de valorisation et d’actions de communication et de sensibilisation.

Quelques photos des travaux portés par le syndicat :

En haut : Restauration morphologique du Négron en aval du Moulin de Vrilly sur 180 m (2020) ; En bas : restauration du bras de l’Alleu sur 690 m (2020) : mise en place de banquettes, de radiers et méandres afin de resserrer les écoulements, les dynamiser et créer ainsi des habitats piscicoles.

Objectifs des travaux d’effacement du pont-canal et d’arasement du déversoir :

  • Restaurer un fonctionnement hydraulique naturel permettant de réhumidifier le marais ;
  • Rétablir la continuité piscicole et le transport sédimentaire.

Effacement du pont canal en cours de travaux (2019)

Effacement du pont canal après travaux (2019)

Le déversoir avant travaux

Le déversoir après travaux (2020) : arasement de 53 cm du déversoir et création d’une rampe en enrochement de 23 m de long.

Pour toute information, contacter :

Fabien BERGÉ
Technicien de rivières
Syndicat des Bassins du Négron et du Saint-Mexme (SBNM) –
Vienne aval et affluents
Pôle communautaire de la Communauté de Communes Chinon Vienne et Loire
1, rue du stade – 37500 CINAIS
Tel : 07.88.73.06.20 Tel : 02.47.95.95.29 (poste : 7838)
Mail : f.berge@cc-cvl.fr