ico

Réunion de lancement du Contrat territorial des bassins du Négron, Saint-Mexme 2021-2023

Vous êtes ici : Accueil » Évènement» Réunion de lancement du Contrat territorial des bassins du Négron, Saint-Mexme 2021-2023

Le mercredi 2 Février 9h30, salle des fêtes de MARCAY (37)

Paire de bottes conseillée : visite découverte de travaux cours d’eau prévue à proximité.

En route pour un Contrat territorial 2021-2023 pour restaurer les cours d’eau et
milieux aquatiques & améliorer la qualité et la quantité de l’eau.

C’est quoi un Contrat territorial ?
Le Contrat territorial du Négron, Saint-Mexme, Vienne aval et affluents (SBNM) permet de définir un programme d’actions sur 3 ans (2021-2023) visant la restauration des milieux aquatiques ainsi que l’amélioration de la qualité et de la quantité de l’eau.
Ce contrat vient d’être signé entre le Syndicat des Bassins du Négron et du Saint-Mexme, Vienne aval et affluents, l’agence de l’eau Loire-Bretagne, les départements d’Indre-et-Loire et de la Vienne, les Régions Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine ainsi que d’autres partenaires techniques et institutionnels qui portent ou participent à de nombreuses actions de ce contrat (collectivités territoriales, fédérations et associations naturalistes, représentants agricoles) : la Communauté de Communes Chinon, Vienne et Loire, la Fédération pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique d’Indre-et-Loire, les Chambres Départementale d’Agriculture d’Indre-et-Loire et de la Vienne, le Groupement des Agriculteurs Biologiques et Biodynamiques de Touraine (GABBTO), la Fédération Régionale d’Agriculture Biologique (FRAB) Nouvelle-Aquitaine, la Société  d’Etude, de Protection et d’Aménagement de la Nature en Touraine (SEPANT), l’établissement Public Territorial du Bassin de la Vienne (EPTB Vienne), le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement Touraine – Val de Loire (CPIE).
Cet accord passé vise également à mobiliser les financements nécessaires ce programme.

La réunion de lancement du Contrat territorial
Cette réunion vise à officialiser notre démarche à travers :

  • la découverte du premier projet de restauration de cours d’eau du contrat réalisé en octobre 2021 (reméandrage du Comprigny et création de mares à Marçay) ;
  • la présentation du Contrat territorial par le technicien de rivières ;
  • les interventions des signataires du Contrat territorial.

Pourquoi un Contrat territorial ?
Le diagnostic réalisé en 2019 et 2020 dans le cadre de l’élaboration du contrat territorial porté par le SBNM a permis de mettre en évidence qu’aucun cours d’eau de notre territoire n’est en bon état écologique et qu’il faudra plusieurs programmes d’actions afin de rétablir leur qualité et leur bon fonctionnement.
De même, les besoins en eau sont aujourd’hui importants pour satisfaire tous les usages avec des problématiques de qualité et de quantité d’eau dont il faut tenir compte dans un contexte de changement climatique qui font évoluer les conditions de vie de tous.

Focus sur les actions

  • Pour les milieux aquatiques : des actions de renaturation des cours d’eau des cours (reméandrage des cours d’eau, diversification des écoulements et des habitats aquatiques…) et de la continuité écologique des cours d’eau (amélioration de la circulation des poissons, sédiments), de la restauration d’annexes hydrauliques, inventaire des zones humides, suivi des milieux aquatiques.
    Ces travaux seront soumis à l’accord des propriétaires qui participeront activement   la réussite de ce projet collectif.
  • Pour la qualité et la quantité de l’eau : création de zones humides tampons artificielles, plantation d’arbres et de haies, suivi de la qualité de l’eau, animation agricole port e par les représentants agricoles visant à améliorer la qualité de l’eau,
  • Suivi : mise en place d’indicateurs permettant de suivre et faire un bilan de l’efficacité des actions du contrat (avec réorientation si nécessaire au prochain contrat,
  • Communication : guide d’entretien des rivières à destination des riverains, plaquette, vidéos, articles …

Financements
Le coût prévisionnel total du contrat sur les 3 années s’élève à 888 547 euros qui seront pris en charge :

  • par l’agence de l’eau Loire-Bretagne, soit 52,7 %
  • par la Région Centre – Val de Loire, soit 6,2 %
  • par la Région Nouvelle-Aquitaine, soit 3,2 %
  • par le Département d’Indre-et-Loire, soit 10,5 %
  • par le Départemental de la Vienne, soit 1,5 %
  • par le Syndicat des Bassins du Négron, du Saint-Mexme, Vienne aval et affluents, soit 14,6 %
  • par la Communauté de Communes, Chinon, Vienne et Loire, soit 5 %
  • par la FRAB Nouvelle-Aquitaine, soit 2,7%
  • par la Fédération de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques d’Indre-et-Loire, soit 1,1 %
  • par la Chambre Départementale d’Agriculture d’Indre-et-Loire, soit 0,8 % ;
  • par la Chambre Départementale d’Agriculture de la Vienne, soit 0,8% ;
  • par la SEPANT, soit 0,6 % ;
  • par le GABBTO, soit 0,4% ;
  • par Vienne Nature, soit 0,1 %.

Contacts presse :
Fabien BERGE 
Technicien de rivières
Syndicat des Bassins du Négron et du Saint-Mexme (SBNM) – Vienne aval et affluents
Tél. : 07 88 73 06 20 – Tél. : 02 47 95 95 29 (poste : 7838) Mail : f.berge@cc-cvl.fr
&
Agence de l’eau Loire-Bretagne
Tél. : 06 74 95 44 91 – 02 37 51 73 78
nicolas-gerard.camphuis@eau-loire-bretagne.fr
Directeur de la délégation Centre-Loire

Le  »Contrat territorial » est le cadre privilégié d’intervention de l’agence de l’eau Loire-Bretagne pour améliorer la qualité des eaux. Selon les enjeux des territoires, le contrat concerne un ou plusieurs thèmes : les pollutions diffuses, la restauration des cours d’eau, les zones humides ou la gestion quantitative. Il réunit les acteurs du territoire sur des enjeux identifiés et partagés et facilite la convergence des actions.

>> Cliquez-ici pour accéder à l’invitation

Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.